Cuisine·Les recettes·Recettes sucrées

Bûche crème de marron, poire et biscuit creusois.

C’était ma première expérience de bûche façon entremet pour Noël. Je suis heureuse de pouvoir vous proposer cette recette que j’ai adoré faire et déguster !

J’avais une idée bien précise des saveurs que je voulais retrouver comme saveurs et j’avais une contrainte, je devais la faire sans chocolat car plusieurs personnes n’aiment pas ça dans ma famille. Et le chocolat est très présent dans les recettes de bûche alors j’ai composé mon dessert moi-même à partir de recettes que j’ai testé au préalable. J’ai donc choisi une mousse à la crème de marron, un insert à la compote de poire à la vanille et un biscuit creusois avec de la praline. Je suis vraiment contente du résultat, pas trop sucré et pas écœurant pour la fin d’un repas déjà bien copieux comme celui de Noël. Il manque un petit coté bien croquant mais le marron est une saveur qui disparaît assez vite derrière d’autres parfums et je tenais à la ce qu’on la sente franchement alors je n’en ai pas trop rajouté.

Sur la photo, ma réalisation n’est pas des plus jolies parce que je n’avais pas de mon exprès pour bûche, je n’ai pas voulu investir sans savoir si j’allais en refaire ou en pas. Maintenant que je sais que je vais en refaire, j’investirai, je vais d’ailleurs probablement profiter des soldes après les fêtes.

La recette n’est pas compliquée mais elle demande du temps. Elle doit passé par le congélateur, ce qui permet aussi de la faire bien en avance et de la conservée congelée ce qui est pratique. Pour vous aider dans votre réalisation, vous pouvez retrouver de nombreuses étapes en photo dans une story permanente nommée « BÛCHE » sur mon compte Instagram @etu_mangesquoi. J’espère que la recette vous plaira !

Ingrédients

Pour l’insert à la poire

  • 3 poires
  • 4 feuilles de gélatine
  • 1 cuillère à café de poudre de vanille
  • 2 ou 3 cuillères à soupe de sucre

Pour le biscuit creusois

  • 100g de noisette en poudre
  • 100g de praliné
  • 5 blencs d’œuf
  • 150g de sucre blanc
  • 120g de beurre
  • 100g de farine

Pour la mousse à la crème de marron

  • 500g de crème de marron
  • 50cl de crème fraiche liquide avec au moins 30% de matière grasse (il faut ça en matière grasse pour que la crème fouettée prenne)
  • 3 feuilles de gélatine

Préparation

L’insert poire-vanille

C’est la première chose à faire, il faut le faire 24h avant le montage de la bûche pour que ca repose au frais.

Éplucher et couper les poires en cubes. Les mettre à cuire dans une casserole à feu doux avec le sucre et la vanille.

Mettre à tremper les feuilles de gélatine dans de l’eau froide.

Une fois les poires bien cuites (il faut une bonne trentaine de minutes comme pour une compote), les mixer en ajoutant les feuilles de gélatine détrempées.

Mettre la préparation dans le moule choisi pour l’insert, et mettre au frais au moins 24 heures pour que la préparation prenne.

Le biscuit creusois au praliné

C’est la deuxième partie de la préparation de la bûche. Le biscuit est à faire un moment avant le montage pour qu’il ait le temps d’être complètement refroidi à ce moment.

Faire chauffer à feu moyen les noisettes en poudre dans une poêle pour les torréfier. Attention de ne pas les faire brûler !

Mélanger tous les ingrédients secs dans un saladier : la farine, le sucre, le praliné, la poudre de noisette.

Ajouter le beurre fondu aux ingrédients secs et mélanger.

Monter les blanc en neige bien fermes. Les incorporer petit à petit dans le saladier en mélangeant délicatement. Ne pas hésiter a casser la première cuillère ajoutée pour rendre la préparation plus fluide.

Mettre le four à préchauffer.

Mettre un papier cuisson au fond d’un grand moule. Le moule doit être assez grand pour que le biscuit ne soit pas trop épais et que ce soit possible de découper le gâteau à la taille du moule à bûche. Mettre la pâte dedans.

Enfourner pour une petite demie heure (selon le moule utilisé) à 170°c.

Une fois le biscuit cuit, le sortir du four, le démouler et le laisser reposer à plat pour qu’il refroidisse sans garder d’humidité.

Découper le biscuit à la forme du moule à bûche une fois qu’il est froid. Les restes de biscuits sont à déguster au goûter, c’est toujours pratique. Si vous avez un moule a bûche avec les différentes tailles déjà prévues il suffit d’ajouter les dosages des ingrédients pour ne pas avoir trop de reste. Mais personnellement, le creusois, j’en ai jamais assez !

D’ailleurs, si vous voulez encore plus de creusois, vous pouvez retrouver ma recette de gâteau creusois classique dans mon article « Le Creusois aux noisettes« .

La mousse à la crème de marron

Pour facilité la prise de la crème fouettée, mettre au préalable le fouet, le saladier et la crème au frais.

Mettre à chauffer à feu doux les 500g de crème de marron avec une petite dose de crème fraîche liquide (environ 5 à 8 cl). Mettre à tremper les feuilles de gélatine. Une fois la crème de marron chaude (mais pas trop, pas besoin qu’elle bouillonne, sinon la matière grasse risque de se dissocier), ajouter la gélatine ramollie et mélanger pour obtenir une crème homogène. Laisser refroidir sur le coté dans un grand saladier.

Sortir au dernier moment le nécessaire pour faire la crème fouettée. Mettre la crème de le saladier et fouetter au fouet électrique. Fouetter la crème. Pour ne pas faire d’éclaboussures, il faut mieux commencé à petite vitesse et accélérer au fur et a mesure. Le fais d’avoir tout mis au frais aide vraiment la crème fouettée à prendre.

Une fois la crème fouettée bien solide, l’incorporer délicatement à la crème de marron. Si elle fond parce que la crème de marron est encore trop chaude, mettre le saladier avec la crème de marron dans un bac d’eau avec des glaçons, attendre un peu en remuant que la crème de marron atteigne la température ou la crème fouettée ne fond plus.

Le montage

Dès que la mousse de crème de marron est mélangée de manière homogène il faut passer au montage.

Remplir au trois quart le moule avec de la mousse de marron.

Démouler l’insert et le mettre l’insert au milieu et appuyer délicatement pour l’enfoncer dans la mousse. Si vous avez peur que l’insert n’ait pas pris assez ou qu’il ne soit pas assez solide pour être manipuler, ne pas hésiter à le congeler. Il n’aura pas le temps de décongeler au moment du montage et la bûche ira directement au congélateur après.

Lisser pour avoir une surface plate.

Ajouter le biscuit découpé à la bonne taille en enfonçant légèrement.

Filme le moule et le mettre au congélateur pour au moins une dizaine d’heure.

Avant la dégustation, sortir la bûche du congélateur à l’avance, la démouler immédiatement et la décorer si nécessaire. Il faut la laisser décongeler tranquillement au frigo.

Et voila, vous avez une jolie bûche maison. Elle n’est pas trop sucrée et assez légère, un dessert agréable pour terminer un repas lourd de fête.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s