Bonnes adresses·En France·Voyage

La Vendée de mon enfance

Je suis rentrée de mes vacances en Vendée en y laissant une partie de moi, de mon cœur, le lieu de tant de souvenirs. Je ne parlerai pas ici d’un seul voyage mais plutôt de tous mes étés depuis que je suis née. Mes arrières grands parents avaient acheté, il y a 50 ans, un appartement à St Hilaire de Riez. J’y ai passé une bonne partie de mes vacances estivales. Cette année, parce que le temps est passé, l’appartement a été vendu. Alors j’en ai profité le plus possible une dernière fois. Et puis je suis rentrée, mais j’ai encore envie de vous parler de cette Vendée tant aimée. Si j’osais, je dirais que la Vendée et sa mer sont encrées en moi.

Pour se situer, la Vendée se trouve sur la façade Atlantique, au sud de la Bretagne. C’est un département très touristique qui dispose de nombreuses structures attractives. Essentiellement actif l’été, l’hiver est beaucoup plus calme et beaucoup d’activités et commerces de la côte sont fermés. Je ne connais pas tous les lieux, j’ai surtout sillonné le nord du département qui est cher à mon cœur.

Les lieux à visiter

Saint Jean de Monts et Saint Hilaire de Riez

Saint Hilaire de Riez ressemble sur de nombreux points à Saint Jean de Monts, elle est un bon endroit pour trouver campings et commodités. Sur la commune, aux Becs se trouvent l’Atlantique Toboggans, un parc aquatique avec des piscines et des toboggans (nan sans blague ?) et une fête foraine, qui ne sont ouverts que l’été.

Sans grand intérêt de prime abord, Saint Jean de Monts est une ville dont le littoral a été aménagé à partir des années 1950 avec la construction de grands immeubles en béton (merci monsieur Merlin, entre autres). Vous pouvez retrouver l’histoire de Saint Jean de Monts ICI. Son centre historique est agréable pour une promenade ou pour y faire son marché sur la place de l’église. Sa plage, longue de 14 km, est la plus grande du département. Le sable fin saura vous accueillir confortablement pour des journées bronzette, raquette et pique-nique, à marée basse et à marée haute. Au bout de la plage se trouve l’Estacade, une avancée sur la mer ou l’observation du couché du soleil (ou le levé pour les plus courageux) y sera fort agréable. Après le couché du soleil, pour les plus courageux, vous pouvez aller jusqu’à la partie piétonne de la rue de la mer : vous y trouverez plein de marchands de glaces/churros/gaufres et autres gourmandises. Il y a pas mal de boutiques de vêtement mais elles ne sont pas vraiment de qualité : on retrouve les mêmes articles partout, à des prix similaires. Il y a quelques petites attractions pour les enfants et surtout, à la fin de la partie piétonne de l’avenue de la mer il y a le Chi-chi Shop (que vous trouverez dans mes bonnes adresses).

Ce sont deux villes très touristiques, donc en plein effervescence l’été et beaucoup plus calme l’hiver, période durant laquelle de nombreux commerces sont fermés. Elles ont une position centrale entre Noirmoutier, l’ile d’Yeu et Saint Gilles Croix de Vie, elles sont donc bien situées pour être des lieux de résidence. L’intérêt de ces villes est donc surtout dans le nombre de locations et de campings proposés, qui en font selon moi de bons points de départ pour découvrir la région et se reposer.

Saint Gilles Croix de Vie

Ville portuaire coupée par La Vie, cour d’eau dont est issu son nom, Saint Gilles Croix de Vie est une ville charmante. Son grand port de plaisance offre des balades et des possibilités pour de nombreuses activités. Il y a moins de plage mais son centre-ville, partagé sur les deux rives, est agréable, les boutiques sont jolies.

J’ai redécouvert cette jolie ville cette année en m’y promenant au soleil et en profitant de la rue piétonne. J’y étais allée un bon nombre de fois quand j’étais petite, mais c’était toujours le même programme : il ne fait pas assez beau temps pour aller à la plage, donc on prend la voiture (comme tout le monde) pour aller se promener sur le port (comme tout le monde), on passe un temps fou sur la route et à cherche une place pour se garer. Seule animation : essayer de retrouver dans le port le voilier nommé Entr’côtes qui appartenait de mon grand-père, un boucher de métier, dont vous noterez l’humour ! Il y est toujours d’ailleurs si cela vous amuse.

Le Gois

Phénomène qui attire beaucoup de monde, le Gois est une voie submersible, elle est praticable qu’aux heures qui entourent la marée basse. Totalement sous l’eau à marée haute, le Gois fût pendant des années le seul moyen d’accéder à l’île de Noirmoutier, obligée de vivre au rythme des marées. On retrouve des traces de cette voie déjà au 18ème siècle. Le Gois n’est pas la seule chaussée submersible mais il est remarquable par sa longueur : plus de quatre kilomètres, on met facilement un quart d’heure pour le passage complet.

Aujourd’hui, enfin depuis 1971, ce qui n’est pas si vieux tout de même, un pont relie l’île au continent mais le passage par le Gois, quand on est en vacances sans contrainte, reste bien plus agréable selon moi. Soyez bien attentifs aux horaires de marée car la mer monte très vite et le milieu du passage est recouvert en premier. Si vous avez le temps, je vous conseille d’ailleurs de vous arrêter d’un côté ou de l’autre pour voir le recouvrement, j’ai toujours trouvé ça impressionnant. Malgré le monde qui se presse pour voir le phénomène, je trouve l’endroit calme et reposant. Être contraint pour la mer force à se poser, vous pourrez faire ce que vous voudrez vous ne pourrez passer qu’aux bonnes heures. Éloignez vous un peu sur les digues si vous avez le temps et respirez vous verrez.

Se trouve au début du Gois côté continent un restaurant. Je ne le mettrais pas dans mes bonnes adresses car même s’il offre une vue imprenable sur le Gois et la mer et que la décoration est sympa, la qualité de ce qui est servi laisse à désirer selon moi et le service était à chaque fois long. Cela dit, pour prendre un café ou un chocolat chaud face à la mer il suffit amplement.

Noirmoutier

L’île de Noirmoutier est reliée au continent par un pont depuis 1971 et le Gois à marée basse. Île assez conséquente, vous pourrez vous déplacez en voiture mais attention aux problèmes de stationnement. Composée essentiellement de marais et de dunes, il fait bon s’y promener au soleil. Le port de Noirmoutier en l’Ile, commune principale de l’ile, est très agréable. La promenade qui part du marché, passe devant le château pour continuer encore jusqu’à la sortie du port est bordée d’un côté par un marais salant et de l’autre par le cimetière des bateaux. Elle se prête bien aux photos et la piste cyclable rend la circulation facile. La rue piétonne est dotée de jolies boutiques, mais attention, contrairement à celle de Saint Jean de Monts par exemple, elle n’est pas nocturne, les boutiques ferment en fin de journée. Pensez à prendre le temps de visiter le château.

Les petits ports

Il existe de nombreux petits ports tout le long de la côte, notamment jusque au-dessus du Gois. Vous trouverez le port du Bec, le port du Brochet, par exemple, qui fourmillent de marins qui rentrent de la pêche. Il y a souvent des carrelets aussi, ces cabanes de pêche avec une large filet devant. La pêche est une vraie ressource pour la région, les moules et les huitres sont produites en grand nombre. C’est impressionnant de voir les marins revenir de la pêche à marée haute, charger leur barges à fond plat sur les plateaux des tracteurs avant de décharger un nombre fou de sacs de moules et autres crustacés. Encore une fois, asseyez vous pour regarder le spectacle. J’en profite toujours pour recharger mes batteries de nature et de mer, histoire d’aborder la ville un peu plus sereinement.

Les marais salants

De manière générale, on trouve des marais un peu partout dans la région. Ce coin de France offre un bon nombre de rendez-vous avec la nature. Les pâturages sont séparés par de petits ruisseaux d’eau de mer, il y a des infiltrations partout, on le voit d’ailleurs assez bien lorsqu’on regarde une carte. Cela donne des paysages atypiques. Les marais salants sont nombreux, ils offrent des couleurs variées grâce au sel. Beaucoup proposent une visite autour des marais pour expliquer le fonctionnement. N’hésitez pas à vous perdre sur les petites routes pour trouver des endroits plus reculés, calmes et profiter du paysage.

L’île d’Yeu

Je pioche ici dans mes souvenirs les plus anciens, j’y suis allée une semaine lorsque j’avais une dizaine d’année. Nous résidions chez un ami quand j’y suis allée, je ne peux donc pas vous donner de conseil pour y dormir. Vous pouvez très bien y passer la journée : allez-y en bateau tôt le matin. C’est une petite île de 4 km de large pour 10km de long, le mieux est de la parcourir en vélo, et de tout façon vous n’aurez pas vraiment le choix car il y a très peu de voitures sur place, toutes réservées aux insulaires. Je sais qu’il existe aussi un service de transports en commun sous forme de navette qui peut être pratique.

D’un côté plutôt plage et sable fin et de l’autre plutôt côte rocheuse, elle offre des paysages divers mais superbes. J’ai un super souvenir de la balade sur un chemin un peu rocheux au bout duquel se trouve la « pierre tremblante ». Cette pierre, ou plutôt ce rocher, se trouve dans un certain équilibre qui fait que si vous trouvez le point exact, un doigt suffira pour la faire bouger. (La photo avec le poumpoum short rose, c’est cadeau, et de toute évidence, on avait pas encore trouver le point sensible).

Faites aussi un détour par les plages où se trouvent les cabines de pêcheurs blanches et bleues. Allez voir le phare, le port de la Meule et sa chapelle toute blanche et le Vieux-Château. Si vous souhaitez un moment de controverse, vous pouvez passer par la tombe du maréchal Pétain au cimetière de Port-Joinville. Je me souviens d’une tombe fleurie, ce qui peut paraître surprenant.

Le Puy du fou

Situé à l’est du département dans les terres, le Puy du Fou est un parc de loisir plutôt atypique. Le parc est composé de plusieurs villages ayant chacun pour thème une époque historique différente et de sept spectacles majeurs, ayant eux aussi un thème historique. Les reconstructions grandeurs natures sont impressionnantes, vous croiserez un bateau viking, une arène de jeux romains, un château fort et une aire de fauconnerie entre autres. Il y a dans les villages reconstitués une cité médiévale, un village des années 1900 avec un superbe carrousel et des boutiques d’artisanat ou il fait bon observer la fabrication des produits proposés à la vente. Le dernier spectacle se joue de nuit sur le lac, c’est un de ceux qui m’avaient le plus éblouie. Le spectacle de jeux romains étaient très impressionnants, se retrouver dans un colisée, avec l’ambiance recréée, c’est fou ! Je crois quand même que mon préféré reste celui sur le thème des mousquetaires de Richelieu, féérique. Je n’en dis pas plus sur celui-ci, la surprise ajoute au spectacle un côté magique !

Je garde un excellent souvenir du parc. Nous étions partis sur une journée sans trop savoir à quoi s’attendre et nous sommes toutes les deux tombées d’accord pour essayer d’y retourner.

Coté pratique, si vous n’y passez qu’une journée, prévoyez d’arriver à l’heure d’ouverture et de rester jusqu’à la tombée de la nuit pour profiter des sept spectacles. Bien organisé, c’est possible de voir tous les spectacles sur la journée, c’est ce que j’avais fait. Mais si vous en avez la possibilité, rester deux jours sur le parc permet de prendre le temps de se balader dans les différentes petites attractions et c’est moins la course entre chaque grand spectacle du jour. Nous n’avions pas pu assister à la Cinéscénie, une des raisons pour laquelle j’adorais y retourner car cela parait grandiose. C’est aussi une bonne raison de rester deux jours.

Mes Bonnes adresses

Le Bécot

Dans la catégorie bonnes adresse je ne pouvais commencer que par celle-ci. Coup de coeur majeur de mes vacances, ils ont bien failli me garder en pension.

Bar de plage avec une vue à 180° sur la mer, on peut y boire et y manger des produits frais, locaux et de saison pour des prix vraiment doux. Les gérants, qui sont adorables, font l’effort d’aller chercher les produits chez les producteurs (après discussion, plus d’une quarantaine de fournisseurs tout de même !).

Mon moment préféré de la journée pour y aller, c’est clairement le soir en rentrant de la plage. Se poser au bord des rochers pour admirer le coucher de soleil dans une douce ambiance, pour moi il n’y a pas mieux pour des vacances (le secret ce serait d’avoir ça toute l’année en fait !). Cela dit, la gaufre au retour de plage n’est pas mal non plus !

C’est la première année que l’aménagement est fait mais je pense que l’expérience, au combien concluante, sera renouvelée l’année prochaine. Situé aux Becs à Saint Hilaire de Riez, il redynamise un peu cette plage sans attraction autre que la mer et les châteaux de sable.

Le bécot, 67 Avenue du Marais, 85270 Saint-Hilaire-de-Riez

Le Chi-chi Shop

C’est une institution à Saint Jean de Monts, ce magasin de gourmandise existe depuis toujours ou presque, depuis que la ville est devenue une station balnéaire c’est certain. Vous y trouverez l’authentique chichi montois, un churros géant au sucre. Si vous en trouvez dans tous les lieux de gourmandise du coin, l’original est vraiment délicieux et vaut le détour, il est clairement au dessus. Servi chaud, on n’a pas l’impression qu’il est trempé dans l’huile, il est bien croustillant… Bref rien que d’en parler je ferai l’aller-retour juste pour un chichi. Et un Bécot, soyons fous.

Chi-Chi Shop, 13 avenue des Demoiselles 85160 Saint Jean de Monts

Les Chouans

C’est une crêperie à Saint Gilles Croix de Vie. J’ai trouvé les crêpes servies bien garnies et très bonnes, pour des prix tout à fait raisonnable, environ dix euros la crêpe. La pâte à crêpe est fraîche et les crêpes ne sont pas réchauffées. L’ambiance est bonne, les serveuses sympathiques et le service rapide ! Rien à redire.

Dans la multitude de crêperies, plus ou moins bonnes, celle-ci est donc pour moi une bonne expérience !

Les Chouans, 13 Quai du Port Fidèle, 85800 Saint-Gilles-Croix-de-Vie

L’Her du temps

Autre crêperie, cette fois ci située dans la rue piétonne de Noirmoutier. La carte proposée est composée à la fois des galettes salées classiques mais aussi de recettes plus originales, qui changent de ce que l’on trouve un peu partout. Les plats sont un peu plus chers (environ deux à trois euros de plus que pour une crêpe classique), certes, mais les recettes valent le coup. Les pâtes sont délicieuses et même croustillantes

L’Her du Temps, 18 Grande Rue, 85330 Noirmoutier-en-l’Île

La Pétillière

C’est un marais salant qui vend en direct ses récoltes. Sel, fleur de sel, gros sel, sels aux épices, sels aux herbes, il y a un choix assez sympa. Ils sont nombreux à vendre, mais je me suis arrêtée plusieurs fois chez ce monsieur fort sympathique et ses produits m’ont toujours bien plus alors je choisis de vous parler de lui. Mention spéciale au sel à l’échalotte, testé et approuvé depuis des années, et au petit nouveau que j’ai testé, le sel aux épices thème « tajine » que j’ai adoré.

Le marais se trouve à Beauvoir sur Mer sur la route du Gois, un peu après la ferme aux ânes.

La pétillère, D948, 85230 Beauvoir-sur-Mer

La vendeuse d’olives

Fournisseur officiel d’olive de mon grand-père, je ne pouvais pas ne pas vous en parler. Cette dame fait le grand marché de Saint Jean de Monts, place Yole, depuis quarante ans (et ça fait probablement au moins trente qu’on lui prend des olives). Je suis désolée je n’ai pas son nom, mais l’étale, dotée d’une bâche jaune, se situe à la sortie du marché couvert lorsqu’on se dirige vers l’église. Ses olives sont délicieuses pour un prix raisonnable (sur l’échelle du prix des olives)

Le marché de Saint Jean de Monts, Place Jean Yole, 85160 Saint Jean de Monts

Le Sloop

Adresse pour le soir, bonsoir. Bar très agréable avec la possibilité de danser en fin de soirée. L’ambiance est super conviviale et joyeuse, l’envie de faire la fête y est communicative. Il se situe sur le port à Saint Gilles Croix de Vie.

Le Sloop, 48 Boulevard de l’Égalité, 85800 Saint-Gilles-Croix-de-Vie

Un commentaire sur “La Vendée de mon enfance

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s