En France·Voyage

A la découverte du Lubéron

Depuis longtemps je voulais aller voir la fameuse Abbaye de Sénanque et ses champs de lavande. Je voulais voir ces jolies fleurs violettes qui sentent si bon au moment de leur floraison. Et c’est chose faite !Je suis partie visiter ce petit coin de Provence le premier weekend de juillet 2019. 

Organisation et logistique 

J’ai organisé ce weekend selon mes envies : être à la campagne, profiter du beau temps et des paysages, limiter le temps de route. Je suis partie le samedi matin en direction de Sénanque, puis je suis allée à Gordes et j’ai dormi à Le Thor. J’ai fait le choix de ne pas multiplier les sites pour ne pas passer trop le weekend en voiture. Et puis il faisait une chaleur un peu écrasante.

J’ai réservé une petite chambre chez l’habitant via AirBnb. Le lieu était vraiment charmant, une maison de campagne bien entretenue avec un jardin intérieur pour les propriétaires et un jardin accessible pour les locataires de la chambre. La chambre avait sa salle de bain, c’était super propre et bien équipé. Aline, la logeuse, était adorable, elle m’a indiqué les bonnes adresses, vraiment rien à redire. Le petit déjeuner n’était pas compris mais je le savais. Le champ de lavande juste derrière et le vent aidant, j’avais une douce odeur fleurie environnante, un vrai bonheur. 

Les sites visités  

L’abbaye de Sénanque 

Je voulais voir cette abbaye depuis longtemps, j’avais vu de nombreuses photographies qui faisaient rêver. Ce fût donc le premier arrêt de mon weekend. J’ai garé la voiture à côté de l’abbaye et j’ai pique-niquer avec une salade préparée par mes soins la veille sur le bord un petit champ de lavande. C’était une lavande toute jeune mais j’ai quand même eu mon pique-nique au bord d’un champ de lavande.  

Je me suis ensuite dirigés vers l’enceinte de l’abbaye. En ce qui concerne le parking, même si l’entrée est étroite et encombrée de voiture, il ne faut pas se faire peur ,je me suis aperçue que le parking est en fait vraiment grand et vide du fait des visiteur qui n’osent pas entrer. Il est en plus ombragé, n’hésitez donc pas à entrer pour vous y garer. 

Bon je ne vais pas y aller par quatre chemins, j’ai été déçue. C’est surement aléatoire mais premièrement le champ devant l’abbaye était fait de toutes petites lavandes, bien loin de celle que j’avais pu voir sur les photos. Ensuite l’abbaye est certes très belle mais au final on en voit peu et les explications que de nous avons sur lors de la visite n’étaient pas bien riches.  

Seul à retenir mon attention, le cloitre est assez joli. Mais c’est assez loin des abbayes des Pyrénées que j’ai visité il y a quelques années. 

Gordes 

Après Sénanque, j’ai repris la voiture pour une dizaine de minutes et me rendre à Gordes. Joli village à flan de grosse colline/petite montagne dans les Monts du Vaucluse, ce petit village est une vraie attraction touristique. Il n’y pas grand-chose a y faire, il faut se promener dans les petites rues et admirer de temps à autre un point de vue qui se dégage au détour d’une ruelle. On y trouve quelques jolies petites boutiques pleines de d’huile d’olive et de lavande dans lesquelles je n’ai pas remarqué de choses exceptionnelles. La majeure partie des produits se retrouvent ailleurs, je les ai vus, et probablement moins chers même si je n’ai pas fait de vraie étude comparative. Il faut bien sur aller de l’autre côté de la route en lacet pour pouvoir admirer le village sur la pointe. Il y fait bon y flâner, le vent adouci quelque peu les 34°c lorsque j’y étais. C’est sur que le village vaut le détour.  

L’Isle sur la Sorgue. 

Après Gordes et Sénanque ou j’ai eu si chaud, j’avais envie de trouver un endroit pour se baigner. J’ai cherché sur internet et j’ai demandé à la dame chez qui on logeait. J’ai fini par aller au partage des eaux à l’Isle sur la Sorgue. Et quelle surprise ! Un petit endroit magnifique où les arbres tombent dans l’eau et où des roues sont actionnées par le courant. L’eau de la Sorgue est claire et à la caractéristique de rester à 13°c toute l’année au niveau de la source. Je ne me suis pas baigné car il y avait des algues, pas de plage et je n’avais pas de chaussures adaptées. Mais beaucoup de personnes équipées profitaient de l’endroit pour se rafraîchir. Même sans se baigner, être au bord de l’eau froide m’a fait beaucoup bien.  

Le soir, après avoir posé les affaires à la chambre et avoir trouvé de magnifiques champs de lavande nous avons dîné au bord de la Sorgue sur l’île qui se situe au cœur du village. Nous avons mangé au Point Carré, très bon restaurant. En entrée nous avons pris un tartare de saumon et des ravioles aux cèpes. En plat on a pris une truite aux légumes avec une sauce aux amandes et une pièce de bœuf avec des pâtes au pesto.  Pour finir j’ai pris une assiette de fromage et monsieur a pris un cheesecake en verrine au fruit rouge. Ce sont des plats assez classiques mais ils étaient bien réalisés, les produits choisis étaient de qualité et les portions généreuses. Les prix sont vraiment raisonnables pour la situation (au bord de l’eau) et la qualité des plats proposés. 

Je suis retournée dans le village le lendemain, je voulais profiter du marché et des antiquaires. J’adore les marchés ! Je trouve qu’il y a une ambiance vraiment particulière et très agréable. Les personnes sont généralement détendues et sympathique, on discute, on échange sur les produits et sur le reste. Je retiens surtout les savons qui se trouveront dans un article concernant ma transition douce. J’aime bien aussi les brocantes. Je ne suis pas forcément passionnée par les antiquaires mais j’ai adoré me balader entre tous les stands, voir des choses originales, il y en a vraiment pour tous les goûts et tous les portefeuilles aussi. 

Je voulais aller l’après-midi à Fontaine-de-Vaucluse, mais un orage a éclaté et après l’air était tellement chaud et humide que c’était un peu étouffant. J’ai donc pris la route un peu plutôt ce qui m’a permis de ne pas rentrer trop tard.  

J’ai adoré ce weekend malgré la petite déception sur l’Abbaye de Sénanque. Ce coin de France est superbe, la paysages sont impressionnants et ce fût une réelle découverte pour moi qui ne connait pas bien le Sud Est. Je n’avais pas idée que de tels paysages un peu aride bien que tout de même végétalisés et montagneux puissent se trouver là. J’ai eu l’impression d’être partie longtemps, j’ai totalement déconnecté. J’y retournerai avec grand plaisir surtout que, comme à chaque voyage, j’ai l’impression de ne pas avoir vu ne serait-ce qu’un dixième de ce qu’il y a à voir. Une frustration qui pousse à repartir sans cesse. Je ferai simplement attention à la saison pour moins souffrir de la chaleur, le printemps ou la fin de l’été s’y prête à mon avis plus.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s